Saint-Pétersbourg à 9

Hello à tous,

Après notre remontée depuis Moscou, nous arrivons à St Pétersbourg pour une semaine où nous passons de nomades à sédentaires. Nous posons le camion sur une île au nord de la ville. Face à la mer, les enfants s’approprient le chez nous du soir. Samuel et Louise sortent les petites voitures et les craies. Les voila qui créent une petite ville avec de nombreuses routes, une école, un hôpital, un cirque, et une ferme. Les bases sont là ! Les passants s’amusent de leur installation ephémère ludique et artistique. Nous dînons au restaurant déniché par hasard non loin de là. Une auberge familiale avec des tables de banquets et une aire de jeux. Nous nous endormons impatients d’être à demain pour accueillir la famille de Baptiste qui débarque.

Baptiste est malade le lendemain matin de notre arrivée. Vertiges violents et rhume depuis plusieurs jours. Gros coup de fatigue. Je lui conseille de se recoucher dans le lit du haut. Il se rendort rapidement. Me voilà seule avec les trois. C’est rare pendant ce voyage. J’espère que Baptiste n’a rien de trop préoccupant. Je m’inquiète. Baptiste s’occupe de bien trop d’éléments liés au camion, au voyage, aux enfants, aux imprévus rencontrés. J’ai trop besoin de lui. Baptiste est quelqu’un de très patient. Il est zenifiant ! Je ne crois pas que ce mot soit dans le dictionnaire mais qu’importe. Il m’apaise quand je suis trop nerveuse. Il me détend quand je m’angoisse. Il sait prendre le temps et ralentit mon côté speed. Une sorte d’équilibre s’est créé entre nous au fil de notre vie commune. Vie de couple puis de famille ponctuée de voyages qui sonnent comme un refrain dans le rythme de notre vie. Partis en tour du monde jeunes mariés, nous n’avons cessé de voyager. L’arrivée des enfants nous a appris à voyager différemment, mais à voyager toujours et encore. Nous aimons nos boulots. Notre vie de profs (et notre statut de parents qui permet des congés parentaux et des temps partiels annualisés) permet de s’envoler temporairement de la « vie normale ». Nous savourons chaque jour cette liberté éphémère. Passagère, elle s’étire agréablement et nous offre tellement de possibilités. À mi-parcours de l’aventure, nous regardons le long chemin parcouru sur la carte. Heureux d’être arrivés jusqu’ici. Heureux de pouvoir encore continuer loin là-bas.

Pour cette matinée, je dois gérer. Je m’arme de courage et de zenitude et je mets les filles au boulot. Sam apprend à découper (véritable passion du moment). Loulou, après sa leçon de calcul gère gentiment Sam « Essaie tout seul Sam. Si tu n’essaies pas tu n’y arriveras pas. » Tiens ça me rappelle quelqu’un. Nos paroles sont entendues finalement. Intégrées et transmises ! Ils jouent aux playmobil et à la poupée un long moment pendant que je bosse avec Jeanne. Conjugaison et problèmes au programme. Les filles prennent notre relais auprès de Sam. Vraiment. Par gentillesse et bienveillance pour leur frère. Petit dernier chouchouté, il ne manque pas d’attention, de câlins et d’amour !

Les filles sont inquiètes pour Baptiste. C’est touchant. Quand l’un de nous n’est pas bien, c’est toute la tribu qui s’inquiète. Louise m’amuse : « maman, tu vas devoir conduire si papa ne va pas mieux, tu sais. On pourrait peut être lui faire une soupe ? -Là maintenant au petit déjeuner ? -Bah oui quand on est malade on mange de la soupe. » Jeanne lui fait de gros câlins. Samuel aussi. Ils sont choux.
Baptiste se remettra vite sur pieds même si ses vertiges persistent de façon aléatoire.

Jeanne a réalisé 24h après notre entrée dans la ville que nous étions à St Pétersbourg. Toujours rêveuse notre grande Jeanne. Il faut reconnaître que nous, adultes connectés, les yeux rivés sur le gps et la tête plongée dans les guides, nous savons toujours précisément où nous sommes. Les enfants se laissent porter et sont embarqués dans l’aventure sans toutes ces précisions. Les filles questionnent souvent sur l’itinéraire, le prochain pays, le programme de la journée. Elles ont besoin d’avoir leurs repères dans cette drôle de routine qui et la nôtre.

Nous récupérons les clés de l’appartement air bnb. Réservé depuis octobre, nous avons hâte de le découvrir. Et nous ne sommes pas déçus ! C’est grand. Immense. On peut être dans une pièce chacun. On se cherche. On se perd. Les sacs de linge sale sont déposés devant la machine. Le frigo est rempli. Les douches utilisées. À fond. Quel bonheur ! Les petits sautent sur les lits, les canapés, passent de pièce en pièce en courant. Étonnés et heureux de cet espace démesuré pour nous. Chaque pièce équivaut à un camion ! Notre camion est justement garé devant l’immeuble. On le retrouvera avec plaisir dans une semaine mais pour le moment on savoure un confort oublié depuis trois mois. Ce sera éphémère mais tellement appréciable.

Nous prenons la direction de l’aéroport. Nous allons passer de 5 à 9. Bon ratio : deux adultes pour un enfant ! Sous la pluie mais heureux, nous attendons devant le panneau arrivés. Banderoles et sourires sont de sortie. On boit un coup dès l’arrivée de Jean-François, Madeleine (les parents de Baptiste), Catherine (sa sœur) et Gwenaëlle (son amie). Nous trinquons à nos retrouvailles russes!
Nous comptions les jours. Nous voilà réunis pour une semaine tous ensemble.

Sur la route, nous croisons Alexandre, qui appartient à la confrérie des compagnons du devoir. Il est couvreur et parcourt le monde pour une période non déterminée en travaillant régulièrement. Il roule dans sa Peugeot 205. Les autocollants « Tour du monde des toits » sur le retour de l’aéroport nous a alerté sur un éventuel français en vadrouille. Très sympa, il se gare sur le côté après un péage, et nous faisons de même pour papoter. On aime croiser d’autres baroudeurs. C’est rassurant, enrichissant. On partage nos projets, nos itinéraires. Le courant passe vite. Puis chacun reprend sa route vers de nouvelles aventures.

Notre appartement et camp de base est en plein centre historique. Prenez le plan de St Pétersbourg, visez du doigt le milieu. On est là. On part à pied chaque matin. C’est agréable et facile en terme d’organisation. À nous la découverte de cette ville colorée et charmante !

La place du Palais est à deux pas. Je l’aime particulièrement cette grande place. Elle vit et évolue au fil de la journée et du soleil. Des familles viennent manger. Des musiciens attirent un public de passage. Des forums, des spectacles semblent souvent s’y poser au vu des installations montées et démontées sur une semaine. Il y a des carrosses digne du conte de Cendrillon pour balader les touristes. D’un côté la façade vert vif du musée de l’Ermitage. De l’autre le bâtiment de l’Etat-Major qui dessine un demi-cercle jaune pâle. Au milieu se dresse une colonne sombre de marbre. Et tout autour de la place pavée un alignement de drapeaux du monde que nous nous amusons à identifier. Les petits aiment prendre les trottinettes et filer à vive allure sur les chemins tracés au sol. Le terrain de jeu offert sur cette grande place est parfait. Zéro circulation autre que celle des piétons.

Nous arpentons les canaux à pied ou en bateau avec plaisir. La petite Venise du nord porte bien son nom. L’eau est assez présente et dessine le plan de la ville. Des ponts, des façades colorées, des bateaux de touristes ou privés qui filent et glissent tout juste sous les ponts peu élevés. On ne se lasse pas de longer ces canaux, d’enjamber les ponts. Nous ferons un tour en bateau le dernier jour pour savourer une dernière fois l’architecture et le charme de cette ville.

La Cathédrale du Sauveur sur le sang versé est en rénovation. Son dôme supérieur est emballé dans un gros paquet cadeau qui brille de loin au soleil. Le reste est bien visible heureusement. C’est l’église la plus connue de la ville. Ses teintes jaunes, vertes, et bleues sont sublimes. L’intérieur est également de toute beauté. Un alignement de petites boutiques de souvenirs longe le canal qui borde l’église. Jeanne rêve d’un foulard depuis que nous sommes en Russie. Et le choix est dense. Partie main dans la main avec son papi qui aime toujours gâter ses petits enfants, elle revient avec un joli foulard rouge vif sur les épaules. L’étiquette hermès nous amuse. Belle contre-façon. Premier carré hermès de Jeanne !

Saint-Iaac avec sa coupole dorée et ses colonnes gigantesques domine la ville. Les petits sont fatigués de cette première longue journée de marche. Nous, JuBaJaLouSam, stoppons aux jeux pendant que le reste de la troupe monte les 276 marches pour une vue à 360 degrés sur la ville.

À l’appartement, nous dînons en improvisant des repas simples. Un soir, nous ramenons des pizza. Un autre, nous improvisons une salade de crudités. Un autre, des pâtes. Ce n’est pas toujours simple de varier en s’alimentant dans les petites supérettes du centre. Certains font les courses, d’autres s’agitent en cuisine, d’autres jouent avec les enfants. Nous sommes nombreux pour tout gérer, c’est reposant !

Nous alternons avec des restaurants délicieux. Notamment une bonne adresse donnée par ma belle-sœur (encore merci Claire !) qui a vécu 6 mois ici. Une dégustation de vodka avec 9 arômes différents que nous nous faisons tourner nous plonge dans la tradition russe. Nous dégustons des raviolis locales (pelmeni), du bœuf strogonof et du poulet pané. Les desserts sont délicieux également : tartes meringuées aux fruits, gâteaux au miel et crêpes pour les petits. Pour l’anecdote, les crêpes furent leur plat principal car nous avons confondu ham et jam ! Les enfants jouent avec les lapins installés dans le coin jeux. Et rient aux éclats en regardant Charlie Chaplin qui est passé à la télévision. On les entend rire depuis la salle avoisinante. Notre virée au restaurant nous permet de découvrir la ville de nuit. C’est joli aussi. Différent mais charmant aussi.

L’Île Vasilievsky se situe de l’autre côté de la Neva. Nous avons simplement un pont à traverser pour la rejoindre. Nous profitons surtout de la vue à son extrémité qui offre un spectacle réjouissant. La Forteresse Pierre et Paul d’un côté, l’Ermitage de l’autre. Nous déjeunons dans un café du quartier piétonnier de l’île. En longeant l’université, Jeanne s’interroge sur son avenir. « Moi j’aimerai bien faire une fac sur les livres. Ça existe maman ? » Nous voilà parties sur les études de lettres modernes ou lettres classiques. Jeanne a dans l’idée de devenir libraire ou éditrice. L’autre jour, elle m’expliquait qu’elle voudrait créer sa propre maison d’édition. Elle s’interrogeait sur l’éventualité de publier ses propres livres. Laisse-nous encore un peu de temps ma Jeanne. Tu as bien le temps de te poser des questions sur ton avenir même si je trouve tes questions pertinentes et signe d’une sacrée maturité.

Nous finissons cette journée avec la visite de la forteresse. Nous stagnons sur la petite plage qui longe les remparts avec les petits. Une pelle oubliée tombe à pic. Il y a des châteaux de sable géants taillés par des adultes minutieux. Certainement un concours. Les adultes se relaient pour visiter l’intérieur. Les pieds dans le sable à contempler le spectacle des bateaux sur la Neva, nous sommes parfaitement bien. La flèche dorée de la cathédrale de la forteresse pointe et illumine les lieux. Nous rentrons pas trop tard à l’appartement. Des kilomètres plein les pieds, du soleil plein le visage et des belles images en tête.

Les enfants ont remonté beaucoup de jeux du camion à l’appartement. Nous nous étalons avec plaisir ! Samuel fait des lignes interminables de voiture, Louise fait tourner ses toupies et Jeanne laisse un livre dans chaque pièce. Nous installons un atelier peinture, un atelier pâte à modeler et même un atelier couture. Merci grandement à Gwen et Mamie pour leurs heures passer à recoudre nos pantalons, nos chaussettes et autres habits troués par leur usage répété ! Et encore des puzzles ou des jeux de société. C’est plus simple quand la place ne manque pas. Chacun son espace limite grandement les énervements et les disputes. Le temps se ralentit, petits et grands profitent. Les petits sont chouchoutés du matin au soir par tous ces adultes à qui ils manquent. Et ils ont bien compris qu’ils pouvaient en abuser en continu! Cath et Gwen chahutent avec leurs nièces, papotent en marchant, font nombre d’activités. Papi et mamie câlinent, observent avec émotion tous les progrès de leurs petits enfants. Mamie est épatée par les prouesses de Sam en trottinette. Tous lisent avec intérêt leurs carnets de voyage et écoutent leurs récits et leurs souvenirs à hauteur d’enfant.

Nous passons une journée au musée de l’Ermitage. Rien que Baptiste et moi. Une parenthèse de liberté à deux. Nous avons laissé notre trio aux grands-parents et tantes. Je ne sais pas lequel de nous tous est le plus heureux. Baptiste et moi qui avons toute cette journée à nous. Du temps pour papoter, se recharger, aller au resto, se lâcher pour entrée-plat-dessert, prendre notre temps, ne penser qu’à nous. Et sillonner les allées du musée de l’Ermitage dont l’intérêt tient autant dans les peintures exposées que dans la découverte du palais d’hiver. Nous prenons tout notre temps. Les petits nous manquent. Nous passons une excellente journée mais nous les cherchons ! Nous sommes trop habitués à les avoir avec nous. À notre retour, ils nous sautent au cou. Trop heureux de nous retrouver et de nous raconter leur journée au musée des géants. Une salle contient des objets du quotidien démesurés sur lesquels ils peuvent grimper.

La météo est avec nous. Le seul jour gris sera celui au musée. Bon timing. Les shorts sont de sortie les autres jours (surtout que nous avons récupéré nos affaires d’été). La virée au palais et parc de Peterhof restera une de nos belles journées ensoleillées. Le vent est frais mais le ciel est bleu vif et le soleil rayonne. Nous empruntons l’hydrofoil pour glisser sur l’eau jusqu’à Peterhof. Ce bateau se propulse à une sacrée vitesse avec quelques ailerons posés sur l’eau. Il ne flotte pas vraiment, il vole presque au ras de l’eau. Nous accostons avec la foule de touristes qui débarque des bateaux. Un canal rejoint le palais. Nous zigue-zaguons dans le parc en nous approchant de la mer avoisinante et en admirant les nombreuses fontaines dorées et extravagantes pour certaines !

La visite du palais est assez cocasse. Des gardiennes sont chargées de nous faire avancer sans stopper. Gwen contourne l’interdit en avançant en rond dans les salles. Autant répondre au ridicule par le ridicule. C’est vrai qu’on paye pour une visite qu’on ne peut pas faire à notre rythme. « No stop. No photo. » Leur refrain est lassant et gâche la découverte des lieux. Les filles ont apprécié quand même. Toutes ces dorures leur a plu. Samuel n’en a rien vu. Il dormait à poings fermés dans sa poussette. Enfin pas exactement dans la sienne car nous avons dû le transvaser dans une poussette prêtée. Sûrement plus propre que la nôtre. Nous étions chaussés de sur -chaussures. Les filles ont tenté quelques glissages vite réprimandées. On va essayer de la jouer discrets pour une fois les enfants, ok ?

Un vrai coup de cœur St Pétersbourg. Le genre de ville où on s’imagine habiter. Des parcs, une vie culturelle, des animations pour les enfants, des activités variées. On a aimé. Beaucoup. Cette parenthèse avec bain familial et ce confort appréciable de l’appartement nous ont charmé. Peut être reviendrons-nous ? Qui sait ? On vous le conseille comme destination pour un long week-end en tous cas. C’est beau, plaisant, facile de s’y repérer et les visites sont variés. Bon choix pour nous rejoindre la famille.

Les adieux sont toujours émouvants. Chacun prend sur soi mais on a la boulé serrée dans la gorge et quelques noeuds au ventre. Nous prenons la route vers la Finlande. En route pour de nouvelles aventures. Ils reprennent le chemin de la France par les airs. Nous nous retrouverons à notre retour avec de nouvelles anecdotes, les enfants grandis, et notre boucle européenne terminée.

Nous savourons encore et toujours notre aventure hors norme. Merci pour vos nombreux commentaires sur le denier article. On a aimé en savoir plus sur nos lecteurs ! Continuez à nous écrire sur vous, votre vie, vos émotions, vos joies, vos peines. Je vous propose de nous signaler un (ou plusieurs) bons films vus au cinéma récemment et un (ou plusieurs) livres lus et appréciés. Histoire qu’on se rattrape et qu’on les ajoute à notre liste déjà longue « d’envies à notre retour ».

Nos premières impressions sur la Finlande sont topissimes. C’est simple, ici, tout est beau.
Rv au prochain article pour un détail de notre première semaine scandinave.
Bises à tous depuis Helsinki.
JuBaJaLouSam

15 COMMENTS
  1. Merci pour la fresque de vos aventures pétersbourgeoises. C’est toujours un plaisir de vous lire. Les films coup de cœur du moment ? Néant… Mais avec les examens, une pléthore de lectures !!! Plus ou moins exaltantes… certes… mais quoi qu’il en soit toujours enrichissantes. Lesquelles partager ? That is the question … 
    Pour Matthieu : La liberté d’être libre de Hannah Arendt et pour Léonore… le thème oblige… L’Accompagnatrice de Nina Berberova (du répertoire russe, prêté par Marie-Cécile) et le cœur exige : une relecture de la Chartreuse de Parme de Stendhal… Les premières chaleurs estivales sont arrivées en Haute-Savoie. Au plaisir de vous lire,

    • Bon courage pour vos examens les cousins alors !! Merci de nous suivre, ça vous change de vos révisons ! Bisous

      juju 1 année ago Reply
  2. Quel bonheur de vous suivre, c’est un peu comme si c’était déjà les vacAaaaances 👍
    Saint Petersbourg me tenterai bien effet mais en même temps, tout me tente.. Va bien falloir faire des choix 🤔
    Question film : j’ai vu hier « les crevettes pailletées » à la drôle et touchant, à voir…
    Vu aussi « l’adieu à la nuit » de Téchiné avec Catherine Deneuve, moins drôle mais tout en sobriété.
    Allez bonne route vers de nouvelles aventures et à bientôt de vous lire !
    Des bisettes.
    Sophie

    • Merci Sophie pour ta fidélité ! Si on peut donner un avant goût de vacances, c’est avec plaisir! St Pétersbourg c’est un des coups de cœur du voyage. Et en même temps en Finlande depuis une semaine, on se régale aussi! À la prochaine. Bisous

      juju 1 année ago Reply
  3. Merci pour votre nouveau récit qui donne vraiment envie d’aller à la découverte de Saint-Petersbourg,
    Merci pour pour le texte toujours bien mené et les photos toujours aussi belles,
    Question film j’ai vu Debout que je conseille,
    Un homme condamné par la médecine traditionnelle au handicap est sauvé grâce au yoga, il entreprend un documentaire en faisant un tour du monde ( ! ) de la pratique du yoga des États-Unis en Afrique, très beau,
    Question livre celui de Ginette Kolinka sur son témoignage du camp de Birkenau est très touchant,
    Je pars à Vérone au concert d’Elton John le week-end prochain, quarante ans après l’avoir vu à Bercy, génial,
    Question occupation nous sommes famille d’accueil d’étudiantes Américaines une bonne partie de l’été, animation garantie,
    Aujourd’hui fête des mères, je pense toujours à toutes les femmes qui ont joué un rôle dans nos parcours, et élections européennes,
    Belle route, je vous embrasse tous très affectueusement,
    Maiçou

    Donnarumma 1 année ago Reply
    • Génial le concert à Vérone ! Merci pour ta fidélité et tes conseils lectures et film. Plein de bisous

      juju 1 année ago Reply
  4. Aux cinq citoyens européens,

    Nouvel épisode des aventures des Ki en Kimion lu sur l’autoroute du sud.
    Belles photos qui donnent envie de réserver vite un Paris saint Petersbourg pour en prendre plein les yeux.
    Sam en baigneur dans sa baignoire bassine est rigolo
    Louise sur sa trottinette ressemble à une libellule
    Quant à Jeanne et son carré Hermes, elle assure!
    Des bisettes aux nomades f

    PS : mes derniers coups de cœurs qui seront disponibles à l’Ancre cet été
    Maggie O’Farrell, I am, I am, I am
    17 nouvelles comme des fragments de vie sur la fragilité et la beauté de celle-ci…
    La libraire de la place aux herbes d’Eric de Kermel, bel hommage aux livres et aux lecteurs.
    Notre prochain film au Jean Vigo sera
    « Les misérables », film social qui a l’air top & qui a été récompensé à Cannes.

    Mae 1 année ago Reply
    • Je note tes conseils culturels. Oui prenez un À/R pour St Petersbourg, chanceux retraités. Vous aimerez ! Bises (à partager avec papa) à très vite par mail, whatsapp ou tél.

      juju 1 année ago Reply
  5. Merci beaucoup pour ce blog qui nous rappelle de bons souvenirs, nous étions heureux de faire ce voyage avec vous, de découvrir Saint-Petersbourg, de vous voir tous les cinq et de constater combien nos petits-enfants avaient changé et grandi. Beaucoup de bons moments passés ensemble. A bientôt à Camaret. Vos photos sont très belles. Nous vous embrassons.
    JF et M

    Kieken 1 année ago Reply
    • Merci pour votre venue ! Merci pour toutes vos attentions (les soirées coutures notamment). C’était une belle semaine en famille. Bises

      juju 1 année ago Reply
  6. J’ai aimé découvrir un petit bout de Russie à travers votre regard, mais j’avoue que j’attendais tellement la Scandinavie !! Je ne saurais expliquer pourquoi cet univers me parle autant… Du coup j’ai un peu l’impression que votre voyage prend une autre dimension pour moi, encore plus magique.
    N’étant pas connue pour mon niveau culturel très évolué, mes dernières lectures/films sont, dirons-nous, d’une autre catégorie que ce qui a été cité . (ça ne se voit pas mais je rougis)
    Quand j’ai des envies d’ailleurs, je voyage souvent en polar et mon dernier en date est donc le « Sorcière » de Camilla Lackberg (pas spécialement récent, mais j’étais contente de retrouver mon petit bout de Suède). Pour le dernier film, c’était Merlin aux commandes (on profite de nos derniers mercredis en duo) et on est allé voir « Royal Corgy ». Bon, mouais bof, mais j’ai aimé retrouver la voix de Guillaume Gallienne.
    Bon vent. Je vous embrasse.

    Cha 1 année ago Reply
    • Je bosse déjà sur l’arricle suivant. Notre récit finnois arrive … bon courage pour la dernière ligne droite ! Bisous

      juju 1 année ago Reply
  7. Bonjour à tous les 5
    Je suis votre voyage avec plaisir.
    Vous nous faites découvrir de beaux pays .
    Nous apprécions toutes les anecdotes, nous sommes en extase devant votre quotidien.
    De bons moments partagés avec vos familles respectives qui vous ont fait du bien (dans les deux sens!!)
    J’adore lire votre quotidien et voir toutes ces photos souvenir.
    Merci beaucoup Julie, tu es formidable.
    Côté Pyrénées tout le monde va bien.
    Mamie Jeanne (92 ans) vieillit avec une gêne physique importante.
    Notre génération ca va.
    Pendant 3 mois nous avons fait des travaux de rénovation à la maison, contents que ce soit terminé!!!
    Pierre Adrien a fait un championnat de pelote basque à Barcelone, heureux de son séjour il a terminé finaliste.
    Claire et Pierre continuent les trails, ils m’ont passé le virus !!( à mon rythme bien sûr compte tenu de mon âge!!!!)…..
    J Michel est fort occupé avec ses parents vieillissants…..
    Et Louloute est adorable, (2 ans) bavarde beaucoup….
    Je vous souhaite bonne continuation pour votre périple exemplaire.
    Je vous embrasse affectueusement pour nous tous
    Marie Paule

    marie Paule 1 année ago Reply
  8. Merci pour ce récit souvenir bien conforme à notre séjour. C’était vraiment top cette semaine Nous en avons bien profité et serions bien reparties avec vous cachées dans le coffre ou derrière les rideaux!! Et encore et toujours des gros bisous à tous!
    Ps nous avons acheté le Twin it ce week-end

    Cathetgwen 12 mois ago Reply
  9. Bon alors je vais faire une réponse à retardement parce que j’avais 3 métros de retard… mais moi je vous lis à des moments précieux parce que la lecture de ton blog me ft voyager et me permet de m’evader… en ft c un peu une récompense après un truc bien relou! Genre je rentre d’audience rincée, vidée, bam un petit café au cab ac un article jubajalousam! Je viens de me prendre 4h d’audition en garde à vue, bam jubajalousam! J’ai enfin couché le trio infernal avec un mari en déplacement à Rhodes qui m’envoie des photos de soleil couchant sur la mer alors que c la tempête à La Rochelle, hop un shoot de jubajalousam ! J’adore! Merci! Continue de ns faire rêver!!!
    Plein de bises!
    Cam

    Camille 12 mois ago Reply

LEAVE A REPLY

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com